Qu'est-ce que l'ANC ?

 

ANC = Assainissement Non Collectif

 

 

Le bourg de la plupart des communes est relié au réseau collectif d'assainissement.

 

Toutes les habitations et entreprises situées hors de ces bourgs, ainsi que certains bourgs trop petits, ou avec une topographie trop complexe, ne peuvent pas être reliées au réseau collectif, pour des raisons de coût ou de complexité topographique (contre pente...).

 

Dans ces cas là, sont installés des systèmes d'assainissement dit non collectif (ou indivuels). Il s'agit alors de traiter les eaux usées sur le terrain où se trouve l'immeuble (habitation, entreprise...). En France, plus de 13 millions d'habitations sont reliées à un système d'assainissement non collectif.

 

Pour ce faire, il faut respecter des lois, et des normes techniques, qui permettent de traiter les eaux usées individuelles, de façon à éviter toute pollution ou nuisance.

 

Il existe plusieurs systèmes différents pour traiter les eaux usées individuelles. Ces systèmes sont composés d'un prétraitement et d'un traitement, suivis dans certains cas d'un rejet en milieu superficiel (fossé, ruisseau...). Par exemple, on peut trouver une fosse toutes eaux, suivie d'un filtre à sable non drainé (infiltration dans le sol), ou drainé (rejet en milieu superficiel).

 

Ces systèmes sont complexes, et il en existe en général au moins un adapté à chaque situation.

 

Pour déterminer quel système d'assainissement individuel est le mieux adapté à un projet, il faut prendre en compte:

                   - le projet en lui même (habitation: nombre de chambres; entreprise: type d'entreprise et nombre d'employés; salle des fêtes; camping...),

                   - la surface disponible sur le terrain (certaines distances de sécurité sont recommandées: 5m de l'habitation; 3m des arbres et des limites de propriété; 35m des puits utilisés pour la consommation humaine),

                   - le type de sol (calcaire, argileux...),

                   - la topographie des lieux (sens de la pente, situation du terrain)

                   - la présence éventuelle d'une nappe à faible profondeur,

                   - la présence d'exutoires éventuels...

 

Toutes ces informations peuvent parfois compliquer la détermination du système le mieux adapté à la parcelle. Dans ces cas là, il est souvent nécessaire de faire appel à un bureau d'études pour la réalisation d'une étude de définition de filière.

 

 

Date de dernière mise à jour : 12/10/2011